Accompagnement des managers et des organisations dans les transitions

Déontologie du coaching

Nous nous référons au Code de déontologie établi par la SFCoach en 1996, et qui constitue depuis lors un point de repère pour la profession ; ce texte précise les devoirs du coach :

  • Quant à l'exercice de cette fonction,
  • Vis-à-vis des personnes coachées,
  • Vis-à-vis des organisations qui les emploient et leur proposent un coaching,
  • Vis-à-vis de ses confrères.

Il situe en particulier le coach comme intervenant au double bénéfice des personnes et des organisations.

Déontologie de la supervision

Plus encore que le coaching, la supervision implique une vigilance d'ordre éthique et des repères déontologiques forts.

Du point de vue de la déontologie, nous nous référons à la Charte déontologique établie par PSF (Professional Supervisors Fédération) et disponible en ligne.

Du point de vue éthique, nous accordons une attention toute particulière à la question du respect de la personne, dans sa singularité, auquel fait explicitement référence le Code établi par l'ANSE, qui cite, en première référence le texte de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Rappelons son article premier :

"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."